Parmi les plus jeunes évêques du monde, le père Christian Carlassare a été victime d’une agression par balle, probable conséquence de tensions ethniques.

Sud-Soudan – 25 avril 2021 – Mgr Christian Carlassare blessé par balles – Rumbek

Nommé évêque du diocèse de Rumbek au Soudan du Sud le 8 avril dernier par le Pape François, le prêtre italien Christian Carlassare a été blessé par balles par des inconnus dans la nuit du 25 au 26 avril, selon plusieurs sources de la fondation AED.

L’incident s’est produit tard dans la nuit et tout indique qu’il s’agissait d’une attaque ciblée et planifiée contre le missionnaire combonien qui devait être incardiné évêque de Rumbek le 24 mai. Le futur évêque a reçu plusieurs balles dans les jambes et a perdu beaucoup de sang, mais sa vie n’est pas en danger. Le diocèse de Rumbek, au centre du pays, était sans évêque depuis près de dix ans, depuis juillet 2011, date du décès de César Mazzolari, également Combonien italien.

« Ne priez pas tant pour moi, mais pour les habitants de Rumbek qui souffrent plus que moi. »

Comme l’ont rapporté les supérieurs des missionnaires comboniens en Italie, Carlassare lui-même a téléphoné pour les informer qu’il était stable et leur a dit: « Ne priez pas tant pour moi, mais pour les habitants de Rumbek qui souffrent plus que moi. »

Sud-Soudan – Malakal – Aide d’urgence en cas d’inondation – Paroisse Saints Pierre et Paul – Nyirol – Pulchuol – Bénéficiaires quittant le site de distribution

Kinga Schierstaedt, chef de projet pour le Soudan du Sud à la fondation AED, explique que « des années de conflit armé ont rendu les Soudanais du Sud de plus en plus vulnérables ». Dans les demandes que l’AED reçoit pour aider l’église locale, « ils nous disent qu’ils souffrent d’insécurité alimentaire et d’épidémies ; non seulement COVID mais aussi choléra. Le Sud-Soudan est confronté à des défis insurmontables attribués aux conflits civils, aux catastrophes naturelles récurrentes telles que les inondations et à l’effondrement économique. Actuellement, c’est la saison des pluies et les inondations et les criquets pèlerins ont encore aggravé les conditions de vie de millions de Sud-Soudanais », dit-elle.

Au Sud-Soudan, plusieurs tribus coexistent, qui historiquement se sont toujours disputées le bétail, symbole de richesse. Les terribles guerres et conflits que le pays a subis ont traumatisé la population.

L’animosité ethnique est considérée comme l’une des raisons possibles de l’attaque.

Les motifs de l’attaque font toujours l’objet d’une enquête. Bien que les fidèles du diocèse aient joyeusement célébré l’arrivée du nouveau pasteur, l’animosité ethnique est considérée comme l’une des raisons possibles de l’attaque. L’évêque Carlassare travaillait comme missionnaire dans la région voisine de Malakal depuis plusieurs années. La majorité de la population de Rumbek appartient à l’ethnie Dinka, l’un des plus grands groupes ethniques du pays, qui est en conflit avec d’autres groupes d’éleveurs rivaux, qui ont combattu dans le passé pour le pâturage et l’eau pour leur bétail. Ces affrontements se sont généralement produits dans un contexte local.

Cependant, Kinga Schierstaedt rappelle que « malgré les défis, l’église a été proactive en construisant des ponts entre les groupes ethniques, en promouvant le développement socio-économique et en fournissant une aide humanitaire à la population en souffrance ».

Demandant des prières pour le prompt rétablissement du prêtre, Kinga Schierstaedt conclut : « Cette attaque nous remplit de douleur, mais nous devons continuer à avancer. Hier, nous avons célébré la fête du Bon Pasteur qui donne tout pour aller retrouver la brebis perdue. La nomination de Mgr Carlassare avait apporté beaucoup d’espoir au diocèse. Les prêtres, religieux et laïcs de Rumbek ont ​​de nombreux rêves et projets. Nous devons les soutenir plus que jamais pour qu’ils ne se sentent pas seuls. »

Sud-Soudan – Rumbek Appui aux programmes pastoraux, éducatifs, sanitaires et de prévention de la faim gérés par les Missionnaires Comboniens de la paroisse Sainte Croix, Yirol dans le diocèse de Rumbek
Nous soutenir

Votre soutien nous est nécessaire

Apportez votre pierre à l’édifice, donnez et vous recevrez ! « Donnez et il vous sera donné : on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis. » (Luc 6, 38)

Faire un don Tous les moyens d'aider
Faire un don