La conférence épiscopale de cette île des Caraïbes déplore le caractère explosif de la situation sécuritaire et des circonstances politiques.

Les évêques catholiques d’Haïti avertissent dans un communiqué : « Le pays est au bord de l’explosion ; la vie quotidienne du peuple est faite de mort, de meurtres, d’impunité, d’insécurité. »

Cela fait des mois que cet État des Caraïbes est ébranlé par une sévère crise politique. La durée du mandat du président Jovenel Moise est au cœur de ce conflit entre le gouvernement et l’opposition. La position du chef de l’État est que son mandat ne prendra fin que l’année prochaine. En revanche, ses opposants estiment que conformément à la Constitution, le mandat présidentiel est arrivé à terme le 7 février 2021. Les avis divergents concernant la fin du mandat sont fondés sur une controverse tournant autour du début effectif du mandat. Dans leur prise de position, les évêques s’alignent indirectement sur l’opinion des opposants au président. « Il nous semble que tout le monde soit d’accord sur le principe que personne n’est au-dessus de la loi et de la Constitution du pays. »

Les évêques mettent le président face à ses responsabilités

À plusieurs reprises dans le passé, le chef de l’État a appliqué la loi électorale et les dispositions de la constitution et les a donc également acceptées pour lui-même, estiment les évêques. Dans leur déclaration, ils soulignent par ailleurs que : « C’est uniquement le pont du consensus qui peut aider les différents acteurs à éviter d’un côté comme de l’autre que toute Haïti aille se jeter encore plus au fond de l’abîme. »

Face à la confusion qui règne dans le pays, les évêques expliquent clairement la position de l’Église catholique : « À la suite du Christ, l’Église est toujours du côté du droit, de la vérité, de la justice et du respect de la vie et de la dignité humaine. »

À la sévère crise qui ébranle la politique intérieure viennent s’ajouter des problèmes économiques et une situation sécuritaire qui se détériore de manière dramatique. Les évêques soulignent entre autres les nombreux enlèvements qui ont rendu la vie dans le pays insupportable. Ils expriment l’espoir que les « escadrons de la mort » acceptent de déposer les armes.

L’AED soutient depuis des années l’Église locale d’Haïti. En 2020, plus de 30 projets ont bénéficié d’un soutien financier de plus de 550 000 €. Les donateurs de l’AED ont ainsi permis l’achat et l’entretien de moyens de transport, le financement d’aides d’urgence durant la pandémie de COVID-19 par le biais d’allocations de messe pour les prêtres, et des programmes de formation pour les laïcs, les catéchistes et les séminaristes.

Nous soutenir

Votre soutien nous est nécessaire

Apportez votre pierre à l’édifice, donnez et vous recevrez ! « Donnez et il vous sera donné : on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis. » (Luc 6, 38)

Faire un don Tous les moyens d'aider
Faire un don