Catégorie
Formation des prêtres et religieux
Pays
Nigeria
Date de lancement
février 2021

Aide à la formation de 31 séminaristes dans un pays en proie à la violence terroriste

Le pays

NIGERIA

  • Superficie : 923 768 km2
  • Population : 212,9 millions d’habitants

CONFESSIONS

  • Chrétiens : 46,3 %
  • Musulmans : 46 %
  • Animistes : 7,4 %
  • Autres : 0,3 %

« La violence subie ne fait que renforcer la foi des chrétiens. »

Mgr Matthew Man-Oso Ndagoso,
archevêque de Kaduna

Témoignage

« Je m’appelle Samuel. Dans mon pays, le Nigeria, les terres sont riches et regorgent de ressources ; malgré cela, les gens y sont très pauvres. La corruption et les conflits continuels accentuent considérablement cette pauvreté.

Cela fait trois ans que je suis séminariste à Sokoto, une ville située au Nord-Ouest du Nigeria. Ici, pour gagner notre pain, la majorité d’entre nous travaille dans les champs ou dans des élevages de bétail. Dans cette région, il est particulièrement difficile, pour nous chrétiens, de vivre notre foi.

La communauté chrétienne est régulièrement attaquée par les groupes armés de Boko Haram : des personnes sont enlevées, d’autres tuées et des églises détruites.

En janvier 2020, trois de nos frères séminaristes ont été enlevés. Nous n’avons plus eu de leurs nouvelles pendant des jours.

Deux d’entre eux ont finalement retrouvé la liberté tandis que le troisième a été retrouvé mort le samedi 1er février 2020. Il s’appelait Michael (Nnadi)…

La nouvelle de sa mort nous a tous ébranlés, mais notre foi ne faiblit pas. Au contraire ! Elle grandit de jour en jour malgré la menace qui pèse sur nos épaules. »

L’AED a choisi de financer la formation de 31 séminaristes afin d’encourager les vocations dans un pays où vivre sa chrétienté est constamment menacé par les violences islamistes.

À ce jour, l’AED soutient la formation d’un séminariste sur 10 dans le monde. 

Merci infiniment pour votre soutien !

Lors de l’enterrement de Michael Nnadi, en février 2020

Le projet

Contexte :

Avec plus de 190 millions d’habitants et composé de 36 États, le Nigeria est le pays le plus peuplé d’Afrique. Chrétiens et musulmans représentent chacun près de la moitié de la population. Malgré une grande richesse en matières premières, le pays souffre de populations très pauvres, une pauvreté fortement accentuée par la corruption et les nombreux conflits ethniques.

Dans la région nord principalement musulmane, le groupe terroriste tristement célèbre Boko Haram continue de perpétrer des attentats et des attaques sur la minorité chrétienne (20% de la population) ; ces persécutions ont, depuis 2002, causé la mort de centaines de milliers de personnes. À Sokoto par exemple, une ville située dans une zone sèche du Sahel au nord-ouest du Nigeria et à la frontière du Niger, 80 % de la population vit de l’agriculture et de l’élevage ; depuis que l’État y a introduit la loi de la Charia, il est très difficile d’y vivre sa foi.

En 2019, de nombreux prêtres ont été enlevés par les terroristes. Cependant, la violence subie ne fait que renforcer les liens entre les fidèles. En effet, des évêques nigérians rapportent à l’AED que la violence subie ne fait que renforcer la foi des chrétiens et qu’ils assistent à une forte augmentation du nombre de catholiques. Ainsi, en 2019, de nouvelles paroisses se sont créées et les services religieux se sont multipliés afin de répondre à cette foi grandissante. Parallèlement, le nombre de vocations de prêtres et de religieux ne cesse d’augmenter !

Projet :

Au Nigeria, il s’agit déjà d’une Église de martyrs. Plus généralement, au Sahel, de nombreux missionnaires et catéchistes paient de leur vie leur engagement pour le Christ. Pourtant, l’affliction, la terreur islamiste et la persécution n’empêchent pas la jeune Église d’Afrique de connaître un essor exceptionnel.

→ Pour venir en aide aux 31 séminaristes de nord nigérian, soutenir ceux qui n’ont pu sauver que leur vie, et favoriser les vocations au sein d’une Église éprouvée, l’AED souhaite les aider à hauteur de 11 600 €.

L’AED au Nigeria

→ L’AED sait à quel point l’Église au Nigeria est dépendante de notre soutien à tous en ces temps difficiles ; c’est pourquoi nous y déployons notre action par de nombreux projets venant en aide aux chrétiens du Nigeria.

En mars 2019, l’AED est allée informer les représentants de l’UE auprès du Saint-Siège, à Rome, sur l’état actuel des conflits de longue durée comme au Nigeria et en Syrie et de leurs lourdes conséquences.

→ Pour déjà ne citer que le Nigeria, le Cameroun et le Burkina Faso, de nombreux petits projets ont été financés pour un montant total de trois millions d’euros. La République Démocratique du Congo est également un pays prioritaire pour notre aide en Afrique, avec 3,3 millions d’euros.

Projets menés en 2019 par l’AED au Nigeria

Intention de prière

Pour les populations chrétiennes en Afrique

Pour les populations chrétiennes en Afrique qui constituent aujourd’hui une Église de martyrs. Prions pour les victimes d’attaques perpétrées par Boko Haram ; que la foi des témoins de ces attentats ne faiblisse pas !

Prions pour les vocations, les religieuses, les séminaristes et les prêtres nigérians, afin qu’ils soient portés dans leur mission pastorale devenue si difficile à mener. Prions, enfin, pour toutes les intentions de prière portées quotidiennement par l’Église du Nigeria et par ses fidèles.

Télécharger le témoignage + bon de soutien ci-dessous

Voir l’affiche

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est pdf-logo-telechargement.png.
Nous soutenir

Votre soutien nous est nécessaire

Apportez votre pierre à l’édifice, donnez et vous recevrez ! « Donnez et il vous sera donné : on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis. » (Luc 6, 38)

Faire un don Tous les moyens d'aider
Faire un don