Birmanie, diocèse de Pathein. Voyage pastoral de Mgr John Hsane Hgyi en février 2018.

C’est avec une profonde tristesse que l’œuvre catholique internationale de bienfaisance et fondation pontificale Aide à l’Église en Détresse (AED) a appris la nouvelle du décès de Mgr John Hsane Hgyi, évêque de Pathein au Myanmar, des suites du Covid-19. Il est décédé le 22 juillet dans sa maison de Pathein. Il avait consacré sa vie aux habitants de son diocèse.

Mgr John Hsane Hgyi est né en 1953 au Myanmar et a été pendant près de 18 ans responsable du diocèse catholique de Pathein, dans la région du delta du pays. Une grande partie de la région est habitée principalement par l’ethnie Kayin (Karens blancs). Sa population est d’environ 5,6 millions habitants.

Le Myanmar subit une troisième vague de Covid imputable au variant Delta du virus, menaçant l’ensemble du pays. Il y a quelques jours à peine, à l’occasion de la journée des martyrs, le 19 juillet, le cardinal Charles Maung Bo, président de la Conférence des évêques catholiques du Myanmar, a déclaré : « Le Covid mène une guerre contre notre peuple avec une férocité jamais vue. Des milliers de personnes sont infectées, des centaines d’entre elles sont enterrées sans cérémonie, à la hâte, dans des cimetières bondés. Jour et nuit, des gens attendent de l’oxygène dans des rues bondées ».

Selon les médias locaux, les hôpitaux ne fonctionnent pas correctement. Des reportages et des photos montrent des personnes qui meurent chez elles ou dans l’ambulance sans traitement approprié. La pandémie est hors de contrôle, répandant la peur et l’anxiété au sein de la population.

Évoquant la situation difficile que connaît le pays depuis le coup d’État militaire de février, le cardinal Bo a appelé à la réconciliation et à la paix pour résoudre la crise sanitaire : « Ces derniers temps, le Myanmar a trop eu l’occasion de pleurer. S’il vous plaît, par pitié, arrêtez tous les conflits. La seule guerre que nous devons mener est celle contre ce dangereux virus invisible qui n’a même pas pu être vaincu par les superpuissances mondiales. Pouvons-nous nous permettre la guerre, les conflits et les déplacements de population en ce moment ? Il est temps de lever une armée de volontaires armés de kits médicaux pour tendre la main à notre peuple qui souffre tant ».

« Les chrétiens du Myanmar ont besoin de prière, en plus de notre aide pratique », a déclaré Thomas Heine-Geldern, président exécutif de l’AED international. « Nous devons prier davantage pour ce pays qui subit une épreuve, afin que sa population s’unisse comme une seule nation contre la pandémie ».

« Prions le Seigneur pour le repos de l’âme de Mgr John Hsane Hgyi qui a vécu avec et pour son peuple. Il n’a jamais ménagé ses efforts pour soulager la souffrance des gens. Prions pour tous nos frères et sœurs, mais surtout pour les évêques, les religieux et les catéchistes qui se sont tous grandement impliqués pour apporter la guérison spirituelle au Myanmar », a déclaré Thomas Heine-Geldern.

Seuls 8% environ des habitants du Myanmar sont chrétiens. La grande majorité de la population est de confession bouddhiste.

Nos actualités

Myanmar | Les dernières actualités

Nous soutenir

Votre soutien nous est nécessaire

Apportez votre pierre à l’édifice, donnez et vous recevrez ! « Donnez et il vous sera donné : on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis. » (Luc 6, 38)

Faire un don Tous les moyens d'aider
Faire un don