L’Ukraine espère recevoir la visite de Sa Sainteté le pape François. C’est ce qu’a déclaré Sa Béatitude Mgr Sviatoslav Chevtchouk, primat de l’Église gréco-catholique ukrainienne unie à Rome.

Le pape François à Erbil, lors de sa visite en Irak.

L’archevêque majeur de Kiev-Halytch a déclaré : « Tout comme il est récemment allé en Irak, tout comme il se rendra dans différents autres pays du monde malgré les conditions difficiles dues à la pandémie de Covid-19, l’Ukraine espère une visite du Saint-Père. Je me rappelle une vieille dame qui est venue me voir récemment et qui m’a dit : ‘ Vous savez, dès que le Saint-Père viendra et foulera la terre ukrainienne, la guerre cessera ». Lors de sa visite au Vatican fin mars, le premier ministre ukrainien Denys Chmyhal a remis au pape une invitation à se rendre en Ukraine.

Une invitation du Premier ministre

Selon l’archevêque majeur, la nouvelle de la rencontre entre le pape et le chef du gouvernement a été bien accueillie dans le pays. « C’était aussi un signe positif que la relation entre l’État ukrainien et le Saint-Siège offrirait un moyen non seulement de prévenir toute forme d’escalade du conflit en Ukraine, mais aussi d’apprendre à favoriser le dialogue et la réconciliation ».

Le pape François a souvent attiré l’attention sur la situation difficile en Ukraine, tout récemment lors du discours papal Urbi et Orbi prononcé à l’occasion de la célébration de Pâques par l’Église latine. Mgr Chevtchouk a ajouté : « Nous sommes très reconnaissants au Saint-Père pour son soutien constant, ses prières et sa solidarité avec l’Ukraine et le peuple ukrainien. »

Est de L’Ukraine. Des maisons brûlent après un bombardement en 2018.

Compte-tenu des tensions entre l’Ukraine et la Russie, en particulier dans l’est du pays, le primat de l’Église ukrainienne a souligné que la situation en Ukraine ne pouvait être résolue par des moyens militaires, mais seulement par la diplomatie : « Je mise sur le dialogue, car au moyen du dialogue, nous pouvons guérir les blessures et la paix l’emportera sur la guerre. »

Des populations isolées par la pandémie

Sa Béatitude l’archevêque majeur Chevtchouk s’est montré préoccupé face à la situation humanitaire de ses fidèles en Ukraine orientale. « Notre souci majeur concerne la situation humanitaire dans cette partie de l’Ukraine. En effet, la situation s’est encore aggravée depuis que la pandémie de Covid-19 a éclaté. Les populations y sont isolées, elles sont oubliées, elles ne peuvent pas recevoir de médicaments. » Selon l’archevêque majeur, les gens dépendent du soutien de l’Église. « Les prêtres et les communautés paroissiales sont leur seul salut. C’est leur seul moyen de recevoir une quelconque forme de soutien ou d’aide. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de rester auprès des gens. Et nos prêtres y fournissent un travail remarquable. »

Nous soutenir

Votre soutien nous est nécessaire

Apportez votre pierre à l’édifice, donnez et vous recevrez ! « Donnez et il vous sera donné : on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis. » (Luc 6, 38)

Faire un don Tous les moyens d'aider
Faire un don